Une question ? Un Renseignement ? Contactez-nous !

05.62.35.06.09

Bugard

décembre 20, 2013 by Découvrir, Nos villages No Comments

Bugard

  • Population : 1806 : 219 hab., 1946 : 154 hab., 1999 : 99 hab.,2007 : 85 hab.
  • Superficie : 532 hectares
  • Altitude : 360 mètres.
  • Nom occitan : Bugar.
  • Etymologie du nom du village : Probablement prélatin. Signification obscure.
  • Sobriquet des habitants : Los haugueraires "ceux qui cultivent des terres envahies par la fougère (terres pauvres)" (Rosapelly, vers 1910).
BUGARD EN PHOTOS son église, son chapiteau, ses points de vue,... [cliquez ici] Patrimoine en bref...
  • Population : 1806 : 219 hab., 1946 : 154 hab., 1999 : 99 hab., 2007 : 85 hab., 2008 : 88 hab.
  • Historique administratif : Pays et sénéchaussée de Bigorre. Quarteron de Tarbes. Canton de Trie depuis 1790.
  • Saint Patron : Notre Dame de l'Assomption, 15 août.
  • Chemin de César : La Ténarèze, voie utilisée déjà par les Gaulois, relie Bordeaux à l’Espagne via la Vallée d’Aure. Dans la région des coteaux, elle porte le nom de « Chemin de César » depuis la victoire des légions romaines. Elle suit la ligne de crêtes qui partage le bassin de l’Adour et celui de la Garonne.
  • Première Mention de la terre de Bugard en 1197. (1)
  • Eglise de Notre Dame de l’Assomption refaite au 19° siècle , pas d’éléments architecturaux  anciens sauf des arcades en arc brisé sous le clocher et entre les supports de séparation entre la nef et le collatéral sud (peut-être gothique).  (1)
  • Le château, au sud du village désigne une grosse bâtisse avec cour intérieure.Au centre de la plaine, un vaste quadrilatère entouré de fossés est probablement le reste du château seigneurial possédé par la famille de Saint-Paul de 1272 à 1751. (2)
Blason : "D'or à la plante de sinople". (fougère) Selon une très vieille légende, c’est dans l’épaisseur des fougères couvrant les coteaux voisins que se cachèrent les survivants du massacre ordonné par le cruel et fanatique Montgoméry. Ceux-ci pour calmer leur faim et se substenter auraient utilisé la fécule contenue dans les tiges ou rizomes des fougères. Maîtrise de Stéphane ABADIE- professeur d'Histoire au Collège de Trie- 1995 L'occupation du sol dans les cantons de Vic-en-Bigorre et Trie-sur-Baïse, maîtrise de l'UTM, 2 volumes, 660 p. Bugard - annuaire utile